Imprimer

Ayant pour titre Maltraitance envers les aînés : pratiques québécoises et perspective internationale, cet exposé comprenait quatre thématiques complémentaires permettant mettre en exergue différentes facettes de la lutte contre la maltraitance au Québec et à l’international.

Entre autres, il fut question de :

  1. Produire un bilan des plus récentes connaissances scientifiques en cette matière en présentant : la définition québécoise et les différents types et formes de maltraitance, son taux de prévalence à domicile et en hébergement, les facteurs de risque et de vulnérabilité y étant associé, ainsi que ses conséquences et les dynamiques relationnelles dans lesquelles elle peut se développer.
  2. D’exposer les politiques publiques québécoises orientant les actions intersectorielles de lutte contre la maltraitance. À ce moment, une distinction conceptuelle fut faite entre la maltraitance et l’intimidation envers les personnes aînées. Furent également présentés les travaux de la Ligne Aide Abus Aînés (LAAA) et le mandat des coordonnateurs régionaux de lutte contre la maltraitance.
  3. Détailler les pratiques de lutte contre la maltraitance envers les personnes aînées telles que représentées dans le Continuum de services pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées au Québec. Une attention particulière fut portée aux freins et aux leviers associés à la demande d’aide quant à la dimension du Continuum associée à la « prévention » de la maltraitance. Ensuite furent posés le « repérage » et le « suivi » des situations de maltraitance en insistant sur les enjeux de coordination entre les divers acteurs et les divers secteurs d’activités.
  4. Conclure sur une réflexion comparative à l’échelle internationale. Notamment, au moyen d’un bilan des travaux d’un groupe à composition non limitée de l’Organisation des Nations Unies, un groupe de travail qui se penche plus particulièrement sur les droits des personnes aînées à travers la planète.