Imprimer

L’objectif général du programme de recherche est de documenter le phénomène de la maltraitance des personnes aînées au Québec afin de pouvoir proposer ou éclairer des améliorations aux mesures de lutte contre la maltraitance. Le programme de recherche se sépare en deux orientations. À l’intérieur de chacune, la titulaire mettra en place et dirigera des projets en équipe avec des spécialistes ayant des compétences complémentaires. Le programme proposé s’inscrit dans une synergie de financement, c’est-à-dire que sa pleine réalisation repose sur l’obtention de subventions complémentaires par la titulaire.

Orientation 1 : développer des connaissances théoriques, empiriques et pratiques (praxéologiques) sur l’ampleur du phénomène et ses conséquences (Thème 1) et sur les facteurs de vulnérabilité et de risque associés la maltraitance (Thème 2).

Orientation 2 : formuler un programme de recherche en développement et évaluation des actions (prévention, dépistage et intervention) les plus diversifiées, complémentaires et efficaces pour prévenir et contrer la maltraitance.

 

ORIENTATION 1 – DÉVELOPPER DES CONNAISSANCES

Dans l’Orientation 1, à titre indicatif, les projets qui suivent sont prévus.

 

Thème 1 – Ampleur du phénomène et de ses conséquences

Thème 2 – Facteurs de vulnérabilité et de risque associés la maltraitance

 

ORIENTATION 2 – DÉVELOPPER ET ÉVALUER DES ACTIONS

Les projets de cette orientation seront d’une durée relativement longue (de 3 à 5 ans). Ils nécessiteront l’implantation préalable d’un ou de quelques programmes ou outils de dépistage ou d’intervention dans divers milieux de pratique. Cette implantation sera alors suivie d’une évaluation.

 

FORMATION DE PERSONNEL HAUTEMENT QUALIFIÉ

Les travaux développés dans le cadre de la Chaire contribueront à la formation de praticiens et de chercheurs hautement qualifiés susceptibles de mieux contrer la maltraitance envers les personnes aînées et de mieux comprendre ses enjeux.

 

TRANSFERT DE CONNAISSANCES ET DIFFUSION

Les résultats de la Chaire seront transférés aux utilisateurs des milieux de pratique et diffusés auprès de la communauté scientifique.